Photo   
Date de mise à jour :  19/04/2004      Carte  Bibliographies  Références

Présentation
Désignation :  Ecole ; actuellement siège de l'Office national de la Chasse et de la Faune sauvage et du S.M.I.T.E.D.
Domaine :  Architecture civile, scolaire, ferroviaire
Type :  Ecole

Localisation
Localisation :  CHAMPDENIERS SAINT-DENIS
Autres précisions sur la localisation : Saint-Denis
Nouvelle Référence de cadastre : D1-171 - Année 1981

Historique
Période : Contemporaine
Datation : XIXe siècle
Auteur : STILIERE (Antoine), architecte
Commentaire historique :  Construite en 1855 par l'architecte parisien Antoine Stillière et financée par le sénateur-maire Louis Tribert, cette école est restée la propriété de la famille Tribert jusqu'au début du XXe siècle. En 1908, la commune en fait l'acquisition pour servir d'école mixte et de mairie.
En 1973, lors du rattachement de Saint-Denis à Champdeniers, cette école a perdu son affectation d'origine. Elle abrite actuellement les bureaux de l'Office national de la Chasse et de la faune sauvage et du S.M.I.T.E.D.

Description
Commentaire descriptif : 

Une lettre de l'inspecteur d'académie des Deux-Sèvres adressée au préfet du département, nous permet d'avoir une description très précise du lieu. "Ce local comprend : 1-la maison avec ses dépendances et une salle de bibliothèque ; 2-la cour avec un préau et des privés ; 3-un jardin. La maison a été construite en 1855 pour sa destination actuelle, mais d'après les indications de M. Tribert, alors maire de Saint-Denis. Elle comprend : 1-une salle de classe, 2-un logement pour l'instituteur ; 3-une salle pour la bibliothèque scolaire et populaire.
La salle de classe, située au nord de l'habitation a 8m50 sur 4m20 de hauteur. A raison de 1m25 par élève, elle peut recevoir 42 élèves, c'est à dire plus que n'en compte la population scolaire de la commune (35 enfants d'âge scolaire). Elle est éclairée par 3 groupes de 2 fenêtres sur chaque face latérale de l'est et de l'ouest et communique au sud et au nord par deux portes avec le logement et avec la cour. Elle semble bien éclairée. Mais les fenêtres sont étroites et leur rebord inférieur est à 1m70. Cette disposition rend la classe sombre de bonne heure en hiver et froide en toute saison, même en été. Il est impossible en outre à l'instituteur de surveiller les cabinets de sa classe à moins d'ouvrir une porte.
Le logement de l'instituteur est formé de 4 pièces à feu, deux au-rez-de-chaussée, deux à l'étage. Il est à peine suffisant, car les pièces du rez-de-chaussée ont de dimensions fort réduites, 2m82 sur 3m40 et d'une surface qui n'atteint pas 10m². Le logement a une petite cave, mais également insuffisante.
La salle de bibliothèque est située au-dessus de la classe et a les mêmes dimensions. L'entrée de cette salle est distincte de l'entrée du logement et placée sur la façade latérale ouest. A la suite se trouve un escalier particulier qui conduit à un palier commun avec le logement.
Tout le bâtiment est placé au milieu d'un terrain de 25 ares 55 centiares. La partie du terrain située au nord forme la cour des élèves, à partir du logement et présente une surface de 1200m² environ. Cette cour est plus que suffisante pour les récréations. Elle est plantée d'arbres à haute tige et bien ombragée. Il n'y a qu'un préau, et encore reste-t-il à loger le bois de feu de l'instituteur et non pour les jeux des élèves. Par le froid ou la pluie, ceux-ci restent dans la salle de classe. Les paniers et les vêtements sont déposés dans la classe sur des planches ou suspendus à quelques crochets au grand dommage de l'air que respirent les élèves.
Il n'y a qu'un cabinet sans urinoir pour les garçons et un cabinet pour les filles. Ils sont dans la même construction mais ouverts sur chaque cour particulière.
Enfin, un jardin de 11ares et 34 centiares est destiné à l'enseignement agricole et horticole complète l'établissement scolaire. Le tout est situé en bordure de la route de Saint-Maixent à Champdeniers, au tiers nord de l'axe de la commune. Il est sur le roc qui affleure en plusieurs endroits et en pente assez sensible vers le sud. Il est sain et en outre éloigné de toute mare ou rivière et de tout établissement bruyant ou dangereux et placé à 300m. du cimetière".

Le bâtiment, s'élevant sur deux niveaux, adopte un plan en T, soit la maison de l'institueur derrière laquelle est placée la salle de classe, surmontée de la bibliothèque.
Contrairement aux autres édifices scolaires du XIXe siècle, ce bâtiment atypique est largement décoré et emploie un vocabulaire néo-médiéval : colonnettes aux chapiteaux sculptés, arc trilobé décorant les linteaux des baies, baie géminée aveugle, cordon de moulure, corniche sur console, fenêtres groupées par deux ou trois.
La construction est en pierre calcaire, en bossage pour le soubassement, moyen appareil pour les murs et pierre de taille pour les chaînes d'angle et l'encadrement des ouvertures. La toiture se distingue également par sa couverture d'ardoises.
Fort heureusement, le bâtiment n'a pas subi les modifications initialement prévues lors de l'achat par la commune, en 1908.
L'ensemble a été restauré par un architecte, descendant d'Antoine Stillière.
L'intérieur a été aménagé en bureaux. L'ancienne bibliothèque, transformée en 1908, en mairie, conserve des peintures murales restituées selon les modèles originaux : colombe, sphinx et griffons prennent place entre les ouvertures.
A remarquer : la présence du monument aux morts de la guerre 1914-1918 trônant en façade pour que les soldats morts pour la patrie servent de modèle aux enfants.
Etat de conservation : Restauré
Statut : Propriété publique


Potentiel touristique
Intérêt de l'Oeuvre :  Bien que le bâtiment ne soit pas ouvert à la visite, il demeure néanmoins bien visible de la route. Sa qualité architecturale ainsi que son originalité en font un exemple remarquable et exceptionnel.
Potentiel de découverte : 1
Accessibilité : P.R. Champdeniers "Balade campidénarienne". G.R. Pays sud Gâtine.
Ouverture : Non

Bibliographies Up
  Titre de l'ouvrage : Patrimoine de Poitou-Charentes, architectures et mobiliers, sous la direction de Yves-Jean Riou, Poitiers, éd. C.P.P.P.C., 1998.
Pages concernées : 328, 352-354
Illustration : Illustration

  Nom de l'auteur : POIGNAT (Maurice)
Titre de l'ouvrage : Histoire des communes des Deux-Sèvres, Val de Sèvre et Pays Ménigoutais, vol.3.
Lieu de conservation : Médiathèque régionale de Poitou-Charentes (Niort)
Pages concernées : 198

Références Up
 Multimédia
Adresse du site : www.culture.gouv.fr/documentation/chastel/LCOM/france.htm
Type de référence : Internet

 Source
Titre/Thème/Descriptif : Mairie. Ecoles. 1842-1915. Location d'une maison pour servir d'école aux communes de Saint-Denis et de Champeaux (1842) ; réparations à l'école (1876) ; projet d'établissement d'un puits (1881) ; acquisition et appropriation d'une maison pour servir d'école mixte et de mairie avec plan s.d. (1908-1915).
Lieu de conservation : Archives départementales des Deux-Sèvres
Série de la source: 2 O 2052