Photo   
Date de mise à jour :  23/12/2003      Carte  Bibliographies  Dossiers d'études  Références

Présentation
Désignation :  Tuilerie de La Fouquetière
Domaine :  Architecture artisanale, commerçante, industrielle
Type :  Usine de céramique

Localisation
Localisation :  CHAMPDENIERS SAINT-DENIS
Autres précisions sur la localisation : Saint-Denis; Les Guénuchons
Nouvelle Référence de cadastre : C1-454 à 460 - Année 1981

Historique
Période : Contemporaine
Datation : XIXe siècle
Commentaire historique :  Selon certains auteurs, il semblerait que le village de Saint-Denis ait fortement tirer parti de la nature de son sous-sol. En effet, Léo Desaivre et Maurice Poignat mentionnent l'existence de deux fours à chaux, créés respectivement en 1856 par Pierre Tribert et en 1866 par M. Brémaud. Deux tuileries sont également attestées dans le bourg de Saint-Denis. On peut néanmoins se demander s'il n'y pas eu confusion entre les deux, puisqu'il n'est pas rare de trouver la double appellation « four à chaux et à tuiles ».
En 1878, Jean GIAT, originaire du Limousin et propriétaire à Saint-Denis reçoit l'autorisation préfectorale pour construire un four à chaux non permanent de 3e classe en C 244 au lieu-dit Les Guénuchons. Le four à tuiles devant chauffer six fois par an et d'une durée de 3 jours de chauffage par fois.
La tuilerie dite de La Fouquetière a produit également de la chaux jusqu'en 1976. En 1979, M. Moreau dirige l'entreprise et fait construire un nouvel atelier. Le four initial, un four debout à bois, existe toujours. Il a été remplacé par deux fours à chambre de la société italienne SAFF, fonctionnant au gaz, en 1998. Un incendie en décembre 2001 a conduit à la fermeture. La tuilerie aurait trouvé un repreneur.
Une seconde tuilerie, actuellement transformée en habitation, existait dans le bourg de Saint-Denis en D1-165-166 (1981). Etablie en 1869 par Simon Albert, elle produisait de la chaux et des tuiles.
En 2001, un incendie provoque la fermeture de l'entreprise qui, depuis, a trouvé un repreneur.

Description
Commentaire descriptif : Le site comprend un logement patronal en moellon de calcaire enduit, un atelier de fabrication logé dans un hangar, l'atelier des années 1980 et le four de 1878.
Statut : Propriété privée

Potentiel touristique
Intérêt de l'Oeuvre :  Il s'agit de l'une des dernières tuileries en activité.
Potentiel de découverte : 2
Accessibilité : Visible de la route.
Observations : Lors de certaines manifestations, organisées par la Communauté de Communes, le site est accessible à la visite.

Bibliographies Up
  Nom de l'auteur : POIGNAT (Maurice)
Titre de l'ouvrage : Histoire des communes des Deux-Sèvres, Val de Sèvre et Pays Ménigoutais, vol.3.
Lieu de conservation : Médiathèque régionale de Poitou-Charentes (Niort)
Pages concernées : 198

Dossiers d'études Up
  Service : Service régional de l'inventaire
Lieu de conservation : Direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes
Auteur du dossier d'étude : MOISDON-POUVREAU (Pascale)
Année du dossier d'étude : 2002
Précisions : Dossier d'inventaire

Références Up
 Source
Titre/Thème/Descriptif : Etablissements insalubres et salubres (fours à chaux et fours à cuire la tuile) : correspondance. 1869-1889.
Lieu de conservation : Archives départementales des Deux-Sèvres
Série de la source: 6M 23/20E

 Source
Titre/Thème/Descriptif : Tuileries : arrêtés, correspondance. Machines à vapeur : enregistrement des déclarations faites à la préfecture. 1851-1949.
Lieu de conservation : Archives départementales des Deux-Sèvres
Série de la source: 6M 23/38